Pérou: le succès d’une campagne présidentielle

Je parlerai de la campagne présidentielle du 2011 tenue au Pérou, mon pays d’origine. Spécifiquement, de la stratégie du candidat gagnant, Ollanta Humala.

Cet officier, qui a une sensibilité de gauche, s’est fait connaître sur la scène péruvienne en 2000, lors d’une tentative de coup d’État contre le président Alberto Fujimori. Six ans plus tard, il briguait la présidence en tenant un discours caractérisé par une agressivité martiale. Son échec dans cette élection tiendra finalement à deux choses : ses prises de positions radicales et sa remise en cause du système économique, peu rassurants pour les électeurs péruviens.

En 2011, trois mois avant les élections, Humala avait encore du mal à séduire l’électorat et se classait à la quatrième place dans les sondages. À ce moment, une nouvelle équipe de conseillers a donné un regain de vigueur à sa campagne, qui a permis ce candidat de gagner l’élection. Sa nouvelle stratégie fut inspirée par la métamorphose jadis réussie par Luiz Inácio Da Silva. La recette de « Lulinha paze amor » (« Petit Lula paix et amour », slogan de sa campagne en 2002), abandonnant l’idéologie radicale, a servi de modèle pour Humala.

En effet,la campagne a été conçue par deux stratèges politiques du Parti des travailleurs brésilien, Luis Fabre et Valdemir Garreta, qui ont axé leur travail sur une modification du discours et de l’image. Ils ont préféré mener une campagne à l’instar de celle qui fut à l’origine du succès de Lula Da Silva en 2002. D’une autre cote, les apports de Luis Costa Bonino, consultant uruguayen d’une vaste expérience avec des partis socialistes en Amérique latine et en Europe, fut également déterminant.

La dernière étape de la campagne d’Ollanta Humala a eu trois composantes: la cible, le message et les médias.

La cible était l’électorat de « fin de saison », autrement dit, la campagne a tenté de conquérir la partie de l’électorat qui se décide à la dernière minute (plus de 50%). Ce groupe est conformé surtout par les désintéressés en politique et les mal informés, qui décident leur vote au dernier moment. Ils sont recrutés principalement parmi les jeunes, la population de faible niveau d’éducation et l’univers rural.

À toutes fins utiles, le candidat avait adapté son discours, qualifié au départ de polémiste et par trop idéologique. Dans ce biais, il réussit à capter cette frange d’électeurs péruviens. Au milieu de sa stratégie était d’éviter les questions controversées, telles que la réforme constitutionnelle et le changement du modèle économique. Ceci, parce que les électeurs de « fin de saison » sont des groupes qui n’aiment pas la politique et qui détestent les conflits.

En relation aux médias, l’axe de campagne choisie par Humala avait été la valorisation de la famille. Sur de belles images diffusées à la télévision, on voyait le candidat s’afficher avec son épouse et ses enfants. Le commercial a inclut aussi des images de grande force émotionnelle: des lieux de grande beauté naturelle et des images des jeunes, personnes âgées, travailleurs, etc. La puissance de la télévision, en tant que média chaud, convivial et ayant une forte capacité de persuasion, fut exploitée à bon escient.

Références

COURRIER INTERNATIONAL. « Humala dans le rôle de Lula »

http://www.courrierinternational.com/article/2011/04/14/humala-dans-le-role-de-lula (Lu le 29 janvier 2012).

LCB MARKETING POLITICO. « El Ajedrez de los Asesores »

http://www.costabonino.com/peru.htm (Lu le 22 janvier 2012).

LE FIGARO. « L’étonnante implication du brésilien Lula dans la présidentielle péruvienne »

http://blog.lefigaro.fr/amerique-latine/2011/04/ltonnante-implication-du-bresilien-lula-dans-la-presidentielle-peruvienne.html (Lu le 27 janvier 2012).

OPALC.ORG. « La montée en puissance d’Ollanta Humala dans la campagne présidentielle :décryptage »

http://www.opalc.org/web/index.php?option=com_content&view=article&id=774:la-montee-en-puissance-dollanta-humala-dans-la-campagne-presidentielle-decryptage&catid=180:perou-2011-observation-electorale&Itemid=211 (Lu le 26 janvier 2012).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :