Une image de marque qui devient synonyme du quotidien!

La production Les Misérables tourne, à travers le monde, depuis les années quatre-ving et a été vue par des milliers de personnes, dont plusieurs de Montréal. Effectivement, en 1985, cette comédie musicale fit son entrée au Canada. À l’époque, c’était le groupe Optimum, une firme de communication membre du groupe Cossette, qui avait eu la charge d’établir le plan stratégique de ce spectacle.  Faire la promotion des Misérables n’allait pas être chose facile dû, notamment, à la contrainte de temps. Il fallait primordialement faire connaître le spectacle, encourager la vente de billets (les gens avaient la fausse impression que les billets étaient assez coûteux) mais surtout, générer des revenus le plus rapidement possible. Étant présentée dans les deux langues officielles, le français et l’anglais, dans l’optique de rejoindre un plus large public cible, le spectacle voyait donc ses dépenses doublées ( comédiens, promotion, organisation, publicité…) Ainsi, pour que la comédie musicale soit rentable, celle-ci devait connaître du succès pendant au moins une année complète ; ce qui était certes une commande impressionnante, voir inatteignable pour le groupe Optimum. Leur stratégie de communication comportait plusieurs éléments: rencontres des médias avec les comédiens, participation aux générales du spectacle, publicité dans la majorité des médias, installation de publicité sur la marquise du théâtre St-Denis…

Une particularité de leur stratégie a toutefois retenu mon attention. Vous savez comme moi que plus les semaines avancent et plus l’intérêt pour un spectacle, un film, une pièce… diminue rapidement. Dans l’optique d’éviter cette situation et faire tourner le spectacle pendant une année complète, les stratèges d’Optimum avaient eu la brillante idée d’associer le personnage de Cosette (personnage principal de la comédie musicale), à titre d’image de marque, au quotidien des Québécois. Ce faisant, lors de chacune des Fêtes, on pouvait retrouver Cosette, à travers les différents médias, déguisée pour l’occasion et échangeant ses vœux auprès du public québécois. Celle-ci avait donc fait son apparittion à Noël, à la Saint-Valentin, à la fête des mères, à Pâques… avec un costume différent à chaque fois. Cette stratégie a eu un grand succès et une très bonne réponse de la part de la population québécoise. Je trouve qu’il s’agissait d’un coup de génie de la part d’Optimum qui a certes fait preuve d’ingéniosité en mettant de l’avant tout une panoplie de stratégies différentes et particulièrement celle concernant le personnage de Cosette.

Grâce à la stratégie du groupe Optimum, le spectacle a connu un très bon achalandage, et ce, pendant un an et plus. Mission accomplie ! Il est d’ailleurs à noter que la comédie musicale Les Misérables a connu un succès tel, qu’elle est encore en tournée partout dans le monde, et encore au Québec !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :