Total Lubrifiants graisse-t-elle la « track » pour pénétrer le Québec ?

Non, ce n’est pas ce que vous pensez, la française Total Lubrifiants Canada, c’est une compagnie pétrolière ! Peut-être vous a-t-elle déjà fait tourner la tête, moi pas encore, mais depuis une semaine j’en entends parler. Elle se trouve dans le métro et le centre-ville de Montréal et elle a choisi le Grand Prix Formule 1 pour se faire voir, pour mener sa campagne publicitaire.

Curieusement, corrigez-moi si je me trompe, mais on n’a jamais entendu parler d’elle avant ? Où se cache-t-elle ? Elle existe pourtant déjà au Canada… et même à Lasalle ! Tente-t-elle de conquérir le marché québécois ? Profite-t-elle simplement de l’occasion pour aller chercher une visibilité à l’international ?

Un peu comme l’ont fait le Zoo de Granby, le magasin de plein air Latulippe de Québec et même le salon de barbier Ménick lors de la fièvre des séries éliminatoires, elle saisit l’occasion pour adapter la publicité, la commercialisation de son produit à l’événement et lui donner la couleur du moment : « Notre énergie est votre énergie ». Le pétrole est l’essence même d’un véhicule pour qu’il avance; ainsi, de s’associer à un événement comme celui de la F1, où la performance est associée directement, entre autres, à la qualité du pétrole auquel carbure le véhicule vient donner quasi de facto la notoriété au produit de Total, qui commandite d’ailleurs les écuries Renault et Red Bull. Personne ne connaissait Total encore au Québec, mais parions qu’après la F1 sa notoriété sera tout autre… c’est tellement inédit, qu’on en parle.

Les circonstances de la fermeture de la raffinerie Shell à Montréal lui ont également valu une tribune supplémentaire pour faire parler d’elle bien qu’elle n’ait pas l’intention de l’acheter.

Et alors que j’avais terminé d’écrire ces quelques lignes, voilà qu’au moment de les publier sur le blogue, je tombe sur un article qui cite Total en exemple. Un article d’intérêt pour nous tous qui sommes intéressés aux tendances en marketing : Comment votre marque peut atteindre la cible ?, un article à lire dans le journal Les Affaires de cette semaine en page 14. Il y est question de l’ambush marketing ou marketing en embuscade, une tendance de plus en plus forte. La guerilla est une forme de marketing en embuscade.

**En fait, j’ai oublié de vous dire que la raison pour laquelle elle surprend, c’est qu’elle utilise un bolide de formule 1 pour sa pub. Mais elle n’utilise pas les mots Grand Prix ni F1. Mais toutes les apparences sont là pour nous faire croire qu’elle commandite l’événement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :