L’émergence du journaliste citoyen

Dans un récent article « Les critiques de cinéma, une nuisance pour Hollywood? » on apprend que le studio de film américain Liongate vient de développer une nouvelle stratégie de communication qui consiste à capitaliser sur le contenu généré par les spectateurs dans les médias sociaux.

Plutôt que de subir les critiques et les nuisances des journalistes spécialisés en cinéma, le studio de cinéma a décidé d’abolir les visionnements de presse et les avant-premières pour dérouler le tapis rouge aux spectateurs.

Phénomène plus profond et qui dépasse la stratégie de communication.

Les frontières traditionnelles entre l’information et la communication – qui ont toujours existées entre le journaliste et le citoyen – tendent à se fondre avec l’arrivée des médias sociaux. Ces nouveaux canaux, en plus d’amener une culture de l’instantanéité, permettent les échanges libres d’opinions, sans hiérarchies.

On assiste en quelque sorte à la démocratisation de l’information. Et paradoxalement, cette démocratisation vient ombrager un principe fondamental de l’information qui est au service d’une démocratie!

Cette prise de conscience fait référence au phénomène des médias sociaux et la production de contenus « gratuits ». La profession de journaliste, dans toutes ses sphéres, est ébranlée et menacée par les nouveaux outils de communication.

Pour terminer cette réflexion, une question: si l’information a un coût, y a t-il un coût à la gratuité?

Publicités

3 Réponses

  1. Ce procédé est nécessairement mauvais pour l’Information. En fait, c’est la qualité du contenu qui y perd. Car, il n’y a ni rigueur, ni règles, ni impartialité imposées dans les médias sociaux. Tout se joue sur l’émotion et l’instantanéité. Cela mènera à une saturation d’information sans réelle crédibilité. Vous me direz que plusieurs personnes influentes bloguent et twittent, et nous aurons donc qu’à nous fier à leurs propos. Effectivement! Peut-être est-ce ma résistance au changement qui me bloque à me diriger vers cette avenue. J’ai le sentiment que lorsqu’on retire les règles, le niveau s’abaisse. Je suis entièrement pour la libre expression, mais j’aime bien quand les gens se gardent une petite gêne!Je pose une question à mon tour : l’information doit-elle être rigoureuse ou spontanée?

  2. Pour répondre à la question de Valérie, je dirais que l'information peut être spontanée si la personne qui écrit possède la connaissance et, donc, la rigueur nécessaire pour le faire. Mais, en règle générale, avant d'écrire, il faut vérifier ses sources auprès de trois personnes crédibles.

  3. Et permmettez-moi de poursuivre en portant à votre attention que cette semaine les chaînes d’information continue ont célébré leurs 30 ans !Il y a 30 ans, CNN ouvrait sa première chaîne de nouvelles en continu. CNN venait de donner le ton allait ce qui allait révolutionner la façon de diffuser la nouvelle et de la traiter aussi. De la nouvelle approfondie, nous sommes passés à l’information de surface. Comme le disait Jean-François Dumas, d’Influence Communications, nous pouvons parler de beaucoup de choses aujourd’hui, mais pas longtemps, nous en parlons en surface.Si l'on peut douter de la crédibilité de l'information transmise par le biais des médias sociaux, je doute que celle que l'on nous diffuse en direct soit toujours exacte et vérifiée. Les journalistes en direct sur le terrain ne sont pas à même de faire des recherches pour leur reportage. Ils disent parfois un peu n'importe quoi parce qu'ils ne peuvent pas valider l'information sur-le-champ. Ils peuvent se permettre d'avancer certaines choses, quitte à les corriger plus tard. Les journalistes et les caméras sont rapidement sur les lieux, ils voudraient, par exemple, que des autorités leurs confirment certaines informations, alors qu'elles-mêmes sont à les valider ou à essayer de les comprendre, et elles ne peuvent se tromper !Une telle façon de faire aujourd'hui laisse place à la désinformation, à la rumeur, aux « c'aurait l'air que… ». Parfois, ce n'est pas parce que ça se retrouve sur une chaîne télé que c'est mieux ficelé, mieux validé que sur un réseau social.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :