La contre-attaque du papier

Je voulais partager avec vous un reportage diffusé à la première chaîne qui mentionnait différentes offensives contre le contenu numérique (lire ici l’arrivée du iPad).

1) La papetière Domtar lance une campagne de relations publiques afin de réduire la culpabilité reliée à l’usage du papier. Le message: ‘Put it on paper’. On ne connait pas encore l’exécution de cette vaste campagne à l’échelle nord-américaine. Par contre, elle vise très probablement les plus jeunes (i.e. Nous!!) qui ne sommes pas habitués d’imprimer nos courriels et qui sommes interpellés par les petits petites phrases au bas des messages telles que ‘Avant d’imprimer, pensez à l’environnement’ avec le logo vert d’un arbre. La verra-t-on sur le web, sur les médias sociaux?

2) Les 5 grands groupes de magazines américains (Condé Nast, Hearst Magazines, Meredith Corporation, Time Inc, Wenner Media) s’unissent pour les publications du mois de mai avec le message ‘Magazines, the power of print’ dans plus de 100 publications. Le but est de laisser savoir que les magazines vont bien, très bien même aux États-Unis (les chiffres de lectorat y sont en hausses). Au Canada, les dernières données PMB étaient stables à ce sujet. Ici aussi on peut penser que ‘l’ancien’ média vise à garder son rôle et surtout solidifier ses lecteurs avec l’arrivée du iPad.

Je crois que le virtuel et le papier peuvent très bien cohabiter. Ainsi, je comprends le but des magazines mais je ne suis définitivement pas certaine de ce que Domtar va accomplir, autre que s’attirer des commentaires négatifs car cette campagne est totalement à contre-courant des tendances égologiques actuelles.

Publicités

Une Réponse

  1. À quoi peut-on s’attendre d’autre de la part d’une papetière, que de faire la promotion du papier!Ne pas imprimer n’est cependant pas nécessairement écologique. Si, par exemple, on consulte constamment de la documentation en ligne pour éviter d’utiliser du papier, ce n’est guère mieux, puisque les moteurs de recherche émettent du CO2.Voici deux solutions de rechange :La page noire de Google. Lisez les explications (http://innovationweb.branchez-vous.com/archives/2007/07/faire_des_reche.html)et faites-en l’expérience (http://www.blackle.com/).Par ailleurs, le moteur de recherche Ecosia permet de contribuer à sauver la forêt amazonienne: http://www.laterredufutur.com/html/phpBB3/viewtopic.php?f=25&t=92

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :